Rapport d’activités 2019-2020

Introduction

“Le peu qu’on peut faire, le très peu qu’on peut faire, il faut le faire.”

Théodore Monod, scientifique naturaliste, biologiste et humaniste.

Inspiré par cette citation plus que jamais dans l’air du temps, et dans le but de participer à un effort écologique qui est de la responsabilité de toutes et tous, le centre de formation continue (cfc) a pris la décision de vous présenter, pour la deuxième année consécutive, son rapport d’activités sous forme numérique.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir dans sa découverte.

“Feuille” Cours Malen in Tafers • © cfc

Le mot du président

Dr. phil. Romain Lanners, président

“Notre fondation est petite mais agile”

Dans le dernier rapport d’activités, j’ai mis le mot du président sous le slogan “Notre fondation se porte bien face à un avenir riche en défis”. Les derniers mois en ont apporté la preuve. Maintenant après un trimestre de cours complètement chamboulé par le Covid19, j’arrive au constat que le cfc a géré les multiples défis complètement imprévisibles de manière proactive et agile. J’adresse un grand merci à toutes les personnes ayant participé de près ou de loin à élaborer des solutions pour assurer la sécurité de nos offres de formation. Un merci particulier est adressé à Jean-François Massy notre directeur, à Martine Chavaillaz, notre secrétaire, à tou-te-s nos enseignant-e-s ainsi qu’à tou-te-s nos étudiant-e-s. Grâce à votre engagement et à votre compréhension, le cfc a pu terminer l’année académique en de bons termes, même si notre traditionnelle fête de remise des carnets de formation n’a pas pu se faire de la même manière que dans le passé. Jean-François Massy y reviendra dans le mot du directeur.

Le conseil de fondation s’est réuni deux fois selon nos us et coutumes. Nous avons le plaisir d’accueillir Madame Sylvie Lauper de Cerebral Fribourg comme représentante des associations de parents au sein de notre conseil de fondation. Le conseil de fondation a validé le nouveau concept de prévention de la maltraitance et des abus sexuels intitulé “Nous sommes vigilant-e-s !”. Nos réflexions et nos démarches visant à renforcer la participation et l’autodétermination de nos étudiantes et étudiants progressent et vont entre autres déboucher sur une nouvelle brochure du cfc en FALC (facile à lire et à comprendre) ainsi qu’un programme des cours davantage accessible.

L’évolution du covid19 mettra certainement à l’épreuve l’agilité du cfc, mais j’espère que la rentrée académique 20/21 pourra se faire “normalement ” et sans trop de restrictions.

Au nom du conseil de fondation, je vous souhaite une très bonne lecture de ce rapport annuel.

Le mot du directeur

Jean-François Massy, directeur

“Bien sûr on a appris la distance – mais on a surtout redécouvert la proximité.”

J’aime cette petite phrase qui habille, suite à la crise sanitaire due au covid-19, les éditions quotidiennes du Nouvelliste. Je l’apprécie particulièrement car elle permet de poser un constat plutôt négatif, celui d’une distance qu’on n’a pas demandée, qui nous est imposée, ce d’autant plus lorsqu’elle est dite “sociale” alors qu’elle devrait plutôt être sanitaire… mais elle ouvre très rapidement une optique positive, celle des stratégies à développer pour réussir à rester proche de l’autre, autrement que physiquement.

Pour le cfc, le cours des choses a commencé à changer quelques jours avant le désormais fameux 13 mars 2020. En effet, de par notre organisation particulière (étudiant-e-s provenant de tout le canton, à risque pour certain-e-s comme une partie des enseignant-e-s qui travaillent au cfc durant leur retraite, locaux loués, etc.) nous avons très rapidement pris des mesures, selon les différents types de cours.

Et puis, tout s’est arrêté. Nous avons dû annuler tous nos cours. Nous avons dû déplacer nos bureaux à domicile.

Là, nous avons appris la distance.

Passé le choc de la réorganisation, nous avons rapidement pris l’option de tout faire pour tenter de maintenir la proximité : grâce à l’aide spontanée d’une partie des enseignant-e-s, nous avons proposé à nos étudiant-e-s en situation de handicap, durant les 8 semaines de semi-confinement imposé, des activités formatrices hebdomadaires sur notre site. D’autres enseignant-e-s ont assuré un contact régulier avec leurs étudiant-e-s grâce aux applications de communication.

La traditionnelle “Fête des cours”, initialement prévue le vendredi 15 mai a bien évidemment également été annulée. Nous avons pris conscience très rapidement de la déception que cette situation allait engendrer chez une bonne partie de nos fidèles étudiant-e-s. Ainsi, et “pour qu’on puisse se voir quand même”, nous avons envoyé à tous-tes nos invité-e-s (étudiant-e-s, enseignant-e-s, membres du Conseil et autres) un bracelet de fête, le sésame de notre soirée qui, au fil des années, en est aussi un peu devenu le symbole. Tous-tes étaient invité-e-s à nous envoyer une photo avec le bracelet, photos que nous publierions le soir de la Fête sur une page privée de notre site internet. Plus de 135 personnes ont joué le jeu et les visites sur notre site, ce soir-là mais plus tard encore, ont été bien nombreuses.

Je vais conclure tout d’abord en espérant ardemment que cette situation pesante, difficile pour nous mais aussi et probablement surtout pour nos étudiant-e-s qui sont pour une très large majorité doué-e-s d’une réelle affectivité tactile, se tasse et nous laisse reprendre nos activités normalement et sans distance. Je vais conclure ensuite en avouant que je garderai probablement très longtemps le souvenir des téléphones très réguliers, plusieurs fois par semaine pour certains, de quelques un-e-s de nos étudiant-e-s confiné-e-s qui nous appelaient… juste pour nous informer qu’ils-elles allaient bien…

C’est ça la proximité !

Bracelet “Fête 2020 – à la maison” • © cfc

Les comptes

Comptes de pertes et profits 2019

Bilan 2019

Engagements non inscrits au bilan
La subvention de l’AI pour les prestations visées à l’art. 74 LAI est liée. Au moment de la clôture des comptes, il n’était pas encore certain si et dans quelle proportion les excédents devaient être transférés dans un fonds affecté à l’art. 74 LAI.

Rapport de l'organe de révision

Quelques chiffres…

Cours semestriels – saison 2019-2020

Cours

Inscriptions

Heures (2019)

La saison des cours semestriels, jusqu’à son interruption brutale de la mi-mars, était très bien partie. Le nombre de cours suivis par nos étudiant-e-s en situation de handicap est constant depuis quelques années. Il nous permet ainsi de répondre également de manière optimale au volume des prestations stipulées dans le contrat qui nous lie à notre organisation faîtière (1500 heures).

La différence d’avec la saison passée, qui montrait quasi le même nombre de cours (46, donc 1 de plus), mais pour 326 inscriptions (13 de mois), démontre bien notre difficulté à entrer très précisément dans les chiffres attendus. Ceci d’autant plus que, comme nous le relevons régulièrement depuis quelques années, une partie de notre public-cible change, le besoin d’accompagnement devenant plus important. Ainsi il est nécessaire de continuer à adapter les cours, sur le fonds comme sur la forme et de reconnaître qu’il est encourageant de pouvoir compter sur la compréhension de nos organes de subventionnement.

Et puis, pour continuer dans notre recherche de cours plutôt axés sur un épanouissement plus intime, nous avons eu le plaisir de voir démarrer pour 7 étudiant-e-s à Bulle un cours permettant de partager son histoire, de vivre son deuil et de prendre soin de ses émotions, cours intitulé “Quelqu’un que j’aime est mort…”

Cours d’un jour – saison 2019

Inscriptions

Journées

La saison passée des cours d’un jour, organisée traditionnellement entre juin et octobre, n’a pas subi les conséquences négatives du covid-19. Les chiffres des cours d’un jour sont, à une inscription près, identiques à ceux de la saison 2018, ce qui est réjouissant. Cette prestation a trouvé son rythme, et restera probablement dans cette taille pour le moment, sachant que notre mandat signé avec l’OFAS par le biais de notre organisation faîtière, se cantonne normalement à 55 inscriptions (journées-étudiant-e-s) par année.

En bref…

Langage FALC

Le travail sur le langage FALC (facile à lire et à comprendre) annoncé dans ce même rapport l’année dernière a lui aussi subi les conséquences de la crise sanitaire. Le document de présentation du cfc a bien été relu et validé par le bureau de relecteurs-trices de Pro Infirmis. Par contre, le colloque de sensibilisation proposé à tous-tes les enseignant-e-s initialement prévu le 27 mars a dû être annulé au tout dernier moment, il aura lieu, nous l’espérons, en 2021.

Nouveau contrat OFAS

2020 marque le début d’un nouveau contrat avec l’OFAS, contrat qui nous mènera jusqu’en 2023.

Merci...

 

… aux étudiant-e-s du cfc, pour leur fidélité,

… aux enseignant-e-s du cfc, pour leur engagement tout au long de l’année, en présentiel et/ou à distance,

… à nos interlocutrices, Yolanda Wullschleger et Rahel Frank au niveau fédéral, et Florence Donzelli au niveau cantonal, pour leur compréhension de notre situation particulière,

… aux membres du conseil de fondation du cfc, en particulier son président Romain Lanners et sa vice-présidente Kirthana Wickramasingam, pour leur soutien sans faille,

… à Martine Chavaillaz pour son engagement administratif pour le cfc,

… aux responsables des nombreuses salles qui accueillent nos cours.

Fête 2020 • “Fête à la maison” • © cfc